Suivez-nous sur Linkedin Manulife Group Benefits and Retirement Solutions - Follow us on LinkedIn

Plus votre situation financière est saine, plus vous êtes en mesure de faire face à un problème de santé, selon l’Étude de Manuvie sur le bien-être financier – Indice 2016. Selon les plus récentes données, nous constatons que les Canadiens en bonne santé financière sont mieux préparés financièrement à faire face à une maladie grave (55 % contre 7 % pour ceux qui ne sont pas en bonne santé financière) et à une invalidité (55 % contre 6%)1.

Un simple lien pour la plupart des employeurs : les participants en bonne santé financière ont une meilleure santé globale, ce qui peut se traduire par une amélioration de la productivité au travail et une réduction des demandes de règlement.

Des comportements sains mènent à résultats plus sains

L’indice en 2016 établit un lien évident entre le bien-être financier et la santé physique. Les personnes qui se disent en bonne santé financière sont plus susceptibles de décrire leur santé comme « bonne » ou « excellente » (71 %), contre celles qui sont mal en point financièrement (51%)1

Les habitudes de vie sont probablement l’une des causes pour lesquelles les répondants présentent une meilleure santé physique. Par exemple, ceux qui sont en bonne santé financière affirment qu’ils mangent plus de fruits et légumes que les employés en mauvaise santé financière. Ils font également plus d’exercice, passent des examens médicaux réguliers et sont plus susceptibles de s’informer sur les saines habitudes de vie1.

Le stress est un différenciateur important

Une autre grande différence entre les deux groupes est le niveau de stress rapporté lorsque les répondants pensent à l’argent. Deux fois plus de personnes en mauvaise santé financière (81 %) ont indiqué que traiter des questions d’argent est une source de stress pour elles par rapport à celles en bonne santé financière (40%)1.

Le stress a des répercussions sur la santé mentale et physique. Il peut aussi être associé à des affections chroniques et à l’invalidité2. Que le stress commence à la maison ou au travail, les résultats de l’indice 2016 sont semblables : les employés stressés sont moins productifs et moins motivés, ce qui peut avoir une incidence sur les aspects personnels et professionnels de leur vie1.

Adopter une approche globale

Bien que les spécialistes continuent de débattre des façons dont l’exercice régulier réduit le stress, il y a toutefois un consensus sur l’efficacité de l’exercice physique3.

Par conséquent, les promoteurs de régime pourraient envisager une approche globale qui fait la promotion des saines habitudes de vie et du bien-être financier. Cette approche peut améliorer la santé physique et mentale des participants et ainsi avoir une incidence positive sur le rendement au travail et les demandes de prestations d’invalidité.

1Étude de Manuvie sur le bien-être financier – indice 2016

2Priorités en matière de santé mentale au travail, édition 2016, Morneau Shepell

3American Psychological Association – Exercise fuels the brain’s stress buffers, 2013

La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers

Téléchargez une version PDF de l’article ici :

Avez-vous des questions?

Communiquez avec nous