Suivez-nous sur Linkedin Manulife Group Benefits and Retirement Solutions - Follow us on LinkedIn

Comme l’indique clairement l’Indice Manuvie 2016 sur le bien-être financier, les travailleurs canadiens qui sont « en mauvaise santé financière » sont beaucoup moins susceptibles d’atteindre leurs objectifs de retraite. Le bien-être financier et la préparation à la retraite sont fortement et clairement reliés1

De plus, comme l’espérance de vie augmente2, la retraite des Canadiens sera plus longue qu’auparavant. Leurs épargnes devront donc durer plus longtemps et leur planification devra débuter plus tôt, afin qu’ils puissent profiter d’une retraite saine et stable sur le plan financier. Si nous ajoutons à cela le fait que de nombreux employeurs ont réduit ou prévoient réduire l’assurance soins médicaux pour retraités3, il en ressort un argument assez convaincant en faveur de la préparation globale à la retraite incluant aussi bien la prospérité que la santé.

Attention! 

Alors que l’espérance de vie moyenne des Canadiens continue d’augmenter2, il devient de plus en plus important de planifier sa retraite le plus tôt possible. Pourtant, nous constatons un retard conséquent dans la préparation à la retraite. Seul un quart des Canadiens épargnent régulièrement et ont mis suffisamment d’argent de côté pour la retraite. Un autre quart épargne régulièrement, mais ne sait pas si leurs épargnes seront suffisantes. Et 31 % n’épargnent pas de manière régulière1.

L’âge ajoute un sentiment d’urgence

Comme l’indique l’Indice, bien que la préparation à la retraite s’améliore avec l’âge, un large fossé continue de séparer les travailleurs de la retraite. Cinq ans avant la retraite, seulement 58 % des Canadiens obtiennent la note « bon » en ce qui a trait au bien-être financier. Pour les 42 % restants, la note est « passable » ou « mauvaise »1. De manière prévisible, ces résultats se traduisent par une retraite reportée ou par le besoin de travailler à temps partiel après la « retraite » afin de combler le manque à gagner.

Si vous ajoutez des problèmes de santé inattendus et une tendance vers la réduction de l’assurance soins médicaux à la retraite, la situation pourrait alors être véritablement difficile pour les retraités. 

Réduction des avantages sociaux des retraités

Seulement 35 % des promoteurs de régime offrent à leurs participants une protection soins médicaux à la retraite, et seulement 6 % d’entre eux l’offrent gratuitement aux retraités, ce qui veut dire que ceux-ci seront nombreux à devoir puiser dans leurs propres fonds de retraite pour conserver la protection qu’ils ont déjà. La réduction des avantages sociaux des retraités a la cote : selon un sondage mené par Mercer en 2015, 22 % des employeurs avaient réduit la couverture soins médicaux pour les retraités au cours des quatre années précédentes, et 17 % d’entre eux envisageaient d’autres réductions3.

Pour les employeurs, la santé et la prospérité sont importantes

L’augmentation de l’espérance de vie et la réduction de la couverture soins médicaux creusent le fossé entre la vie active et la retraite pour de nombreux travailleurs canadiens, d’autant plus pour ceux qui sont en mauvaise santé financière. Les employeurs qui proposent des outils complets pour favoriser le bien-être financier – de l’épargne, à la gestion des dettes et la protection de l’actif, en passant par les outils et le soutien pédagogiques – peuvent aider les employés à améliorer leur préparation à la retraite.

Ainsi, un plan financier global incluant le bien-être financier ainsi que le bien-être physique et mental, peut se traduire par un milieu de travail plus sain et plus productif aujourd’hui, et contribuer à une retraite plus agréable dans l’avenir, avec moins de problèmes de santé.

1Étude de Manuvie sur le bien-être financier – Indice 2016

2Statistique Canada : L’espérance de vie, à la naissance et à l’âge de 65 ans, par sexe et par province et territoire

3Sondage 2015 de Mercer sur les tendances en avantages sociaux pendant la retraite (22 % des employeurs interrogés ont réduit l’assurance soins médicaux pour les retraités au cours des quatre années précédentes, et 17 % de ces employeurs envisageaient d’autres réductions)

4Sondage de Sanofi sur les soins de santé, 2015

Téléchargez une version PDF de l’article ici :

Avez-vous des questions?

Communiquez avec nous