La confiance des épargnants est à son plus bas niveau depuis la dernière crise financière selon un sondage de Manuvie

TORONTO – L’Indice de confiance des épargnants Manuvie s’est replié à +16, son niveau le plus bas depuis la dernière crise financière, qui l’avait fait glisser à +11. L’Indice avait atteint un sommet à +34 en 2006. Tandis que la confiance des épargnants s’érode, on voit naître chez les Canadiens le sentiment que leur situation financière se détériore depuis deux ans (26 pour cent).

Les Canadiens sont de plus en plus nombreux à penser qu’investir dans une propriété est peu attrayant, puisque cet élément de l’indice a perdu 3 points par rapport à l’an dernier. Les deux baisses les plus importantes ont été enregistrées en Colombie-Britannique (recul de 13 points depuis novembre 2014) et en Ontario (recul de 6 points durant la même période). De plus, les Canadiens seront moins portés à rembourser leur hypothèque ou à faire des rénovations au cours des prochaines années (recul de 5 pour cent depuis 6 mois).  

« Les épargnants canadiens font face à de nombreuses incertitudes, notamment par l’extrême volatilité des cours pétroliers et du dollar canadien. Les perspectives devraient cependant se préciser au cours de 2016, affirme Frances Donald, économiste principale à Gestion d’actifs Manuvie. Le point le plus étonnant du sondage, c’est que les Canadiens sont de moins en mois enclins à investir dans leur propre maison. »  

Au cours des 6 derniers mois, les épargnants canadiens ont perdu confiance dans les fonds communs (recul de 8 points), dans les fonds indiciels négociables en bourse (FINB) (recul de 7 points), et dans les fonds communs équilibrés (recul de 7 points, le niveau le plus faible depuis 2011). La confiance dans les titres à revenu fixe est restée stable (+3 dans l’indice).

Classement par province

Les épargnants de l’Ontario et des provinces de l’Atlantique sont les plus optimistes, se classant à +20 dans l’Indice. Le Québec se classe au dernier rang à +9 suivi de l’Alberta à +14 (un recul de 5 points par rapport à mai 2015 et de 11 points par rapport à novembre 2014).

Préférence pour les liquidités par province

Les épargnants de l’Ontario (+20 points), des provinces de l’Atlantique (+18 points) et de la Colombie-Britannique (+10 points) préfèrent les liquidités. Les Albertains misent sur leur maison, puis sur leurs liquidités, à des fins de placement. Quant aux épargnants québécois (-5 points), ils pensent maintenant que c’est un mauvais moment pour conserver des liquidités.

Taux d’intérêt

Près de la moitié des Canadiens (48 pour cent) croient que les taux d’intérêt demeureront stables au cours des 12 prochains mois, et 77 pour cent des Canadiens disent que les taux d’intérêt n’auront pas d’incidence sur leur stratégie de placement.

« La Banque du Canada a laissé entendre que les taux d’intérêt resteront stables, ou pourraient même baisser au cours de l’année qui vient, précise Mme Donald. Il est plutôt étonnant que 40 pour cent des épargnants canadiens s’attendent tout de même à une remontée des taux d’intérêt, ce qui traduit l’incertitude continue entourant l’évolution des taux d’intérêt. »

Activités bancaires en ligne

À une nouvelle question au sondage, 82 pour cent des Canadiens ont répondu qu’ils se servent d’outils en ligne pour gérer leurs finances. Quant aux épargnants plus fortunés, ils sont davantage portés à utiliser les services en ligne pour accéder à leurs comptes et gérer leurs finances (94 pour cent). Les ordinateurs sont encore les outils les plus fréquemment utilisés pour gérer leurs finances en ligne (90 pour cent des Canadiens, en moyenne). Cependant, les Canadiens ont plus tendance à se servir de leur téléphone intelligent pour faire des dépôts dans leurs comptes (36 pour cent). Un peu moins de la moitié des Canadiens (47 pour cent) croient toujours qu’il n’est pas sécuritaire de traiter ses affaires bancaires au moyen d’un téléphone intelligent.

L’activité en ligne la plus courante chez les épargnants est le suivi du rendement des placements : 75 pour cent le font une fois par mois et 34 pour cent, une fois par semaine.

Pour obtenir de plus amples renseignements et des données antérieures, visitez manuvie.ca.

À propos de l’Indice de confiance des épargnants Manuvie

Depuis seize ans maintenant, l’Indice de confiance des épargnants Manuvie, établi tous les six mois, reflète l’opinion des épargnants sur diverses catégories d’actifs et différents instruments d’épargne et de placement et mesure leur confiance à leur égard. Les données sur la population générale sont représentatives de l’ensemble des Canadiens et fondées sur les résultats d’un sondage en ligne auquel ont participé 1 001 répondants de 25 ans et plus. Les données sur les répondants plus fortunés ont été recueillies au moyen d’un sondage en ligne auprès de 1 251 personnes de 25 ans et plus, responsables des décisions financières du ménage, dont le revenu familial est d’au moins 75 000 $ et dont l’actif à placer est d’au moins 100 000 $. Le sondage a été réalisé en décembre 2015 par la société Environics Research.