Le gouvernement réagit face à la hausse des prix des médicaments

19 août 2019

Manuvie soutient les mesures de réduction des prix des médicaments

En août, le gouvernement fédéral a présenté ses mesures visant à moderniser la méthode de travail du Conseil d’examen du prix des médicaments brevetés (CEPMB). Le CEPMB fixe les prix maximums pour les médicaments brevetés au Canada. Pour ce faire, il évalue les prix dans d’autres pays et établit une moyenne.

À la suite des changements apportés par le gouvernement, le CEPMB disposera des outils nécessaires pour réduire le prix des médicaments sur ordonnance pour les Canadiens. Ces prix réduits s’appliquent aux médicaments couverts par un régime public ou par un régime d’assurance collective.

Voici un sommaire des changements :

  1. La liste des pays sur laquelle le CEPMB se base pour évaluer les prix des médicaments au Canada sera modifiée. Désormais, elle comportera des pays dont la population, l’économie et le système de soins de santé sont comparables à ceux du Canada.
  2. Le CEPMB aura accès à la valeur réelle des médicaments au Canada (au lieu de prix courants gonflés ou de prix affichés). Ces renseignements aideront le CEPMB à déterminer si un prix est raisonnable lorsqu’il fixe le plafond pour le prix d’un médicament.
  3. Le CEPMB sera apte à évaluer si le prix d’un médicament est représentatif de la valeur qu’il apporte aux personnes qui l’utilisent.

 

Manuvie appuie entièrement ces changements. Nous collaborons avec le gouvernement et avec le secteur pour trouver des solutions permettant de réduire le prix des médicaments. Nous ne savons pas encore exactement comment ou quand ces changements auront une incidence sur les régimes d’assurance médicaments offerts par les employeurs, mais l’annonce du gouvernement est très encourageante.

En savoir plus

Après l’annonce du gouvernement, Manuvie a publié un communiqué de presse.