Pour de nombreux Canadiens, le stress financier est une réalité banale de la vie quotidienne. Si l’on tient compte du fait qu’il faut veiller à ce qu’il y ait suffisamment d’argent pour couvrir les dépenses courantes, rembourser les dettes, épargner en cas d’urgence et pour la retraite, il n’est certainement pas surprenant que les gens soient inquiets pour leur avenir financier.

Le point positif est que les travailleurs sont plus que jamais disposés à chercher de l’aide professionnelle pour gérer leurs finances et obtenir des conseils sur la planification de la retraite et la gestion de leurs placements. Les employeurs jouent un rôle essentiel en aidant leurs employés à obtenir l’aide dont ils ont besoin.

Ce diagramme illustre que huit répondants sur dix ont connu au moins un niveau de stress modéré au cours des six derniers mois.

Conclusion : l’augmentation considérable du stress au sens général entre les périodes prépandémique et post pandémique se reflète dans l’augmentation du stress financier. Les données suggèrent que les employeurs peuvent avoir une incidence directe sur le bien-être financier de leurs équipes au-delà du salaire.

51% des répondants ont indiqué qu’ils devaient prendre des mesures financières en raison de la pandémie.

2/3 des Canadiens ont dit qu’ils seraient plus productifs s’ils n’avaient pas à s’inquiéter de leurs finances.

75% affirment qu’un programme de bien-être financier parrainé par l’employeur aurait une incidence positive sur leur stress financier.

Le paradoxe de la retraite

La plupart de gens savent qu’ils doivent épargner pour la retraite. Pourtant, seulement la moitié d’entre eux ont un plan d’épargne pour la retraite. Nous pouvons appeler ceci le paradoxe de la retraite.

La lueur d’espoir :

  • Près de 60 % des travailleurs demanderaient des conseils financiers pour la planification de la retraite.
  • Près de 90 % des travailleurs ont indiqué que le fait de rencontrer un conseiller en services financiers aurait une certaine incidence sur leur niveau de préparation à la retraite,
  • 48 % ont indiqué que cela aurait une incidence majeure.
  • Près de la moitié préféreraient rencontrer un conseiller en personne plutôt que de se renseigner en ligne.

Les programmes de bien-être financier jouent un rôle clé dans la réduction du stress financier

La grande majorité des employés, soit 93 % d’entre eux, estiment qu’il est important que les employeurs offrent des programmes de bien-être financier.

Gains de productivité :

  • Près de 80 % des travailleurs croient que les programmes de bien-être financier parrainés par l’employeur ont une incidence sur la réduction du stress financier.
  • Dans une proportion de 74 %, ils affirment que de tels programmes améliorent la rétention.
  • Ils affirment aussi à 70 % qu’ils sont plus susceptibles de recommander à une personne de travailler pour une entreprise offrant un programme de bien-être financier.
  • De plus, 68 % affirment qu’un programme de bien-être financier augmenterait leur productivité au travail.