Les coûts du stress financier

Il nous arrive à tous de ressentir une certaine pression émotionnelle ou mentale lorsque nous faisons face aux défis de la vie. Cependant, le stress n’est pas toujours mauvais. Certains types de stress peuvent être motivants. Par exemple, si on commence un nouvel emploi et qu’on doit apprendre de nouvelles façons de travailler, le stress supplémentaire peut nous pousser à relever le défi.

Par contre, d’autres types de stress, comme le stress financier, ont des effets néfastes sur notre travail, notre santé et nos relations personnelles. Tout le monde ne vit pas le stress de la même façon. Dans le cadre de l’Étude effectuée par l’équipe Produits et services d’épargne-retraite, Manuvie Canada: stress, finances et bien-être1, certains groupes sont plus vulnérables que d’autres.

La pandémie a été un choc spectaculaire. En peu de temps, elle a complètement changé notre façon de vivre, de travailler et de dépenser. Notre étude a montré que la pandémie augmentait le stress et le stress financier chez tous les Canadiens, près de la moitié affirmant qu’elle avait eu une incidence défavorable sur leur santé mentale. Pourtant, les groupes les plus à risque de stress financier sont les femmes, les jeunes Canadiens de moins de 36 ans et les ménages disposant d’actifs de placement inférieurs à 100 000 $.1 Les membres de ces groupes étaient plus susceptibles de dire que les préoccupations financières ajoutaient du stress à leur vie et qu’ils pourraient épargner davantage en vue de la retraite s’ils pouvaient mieux gérer leurs priorités financières.1

Les femmes et le stress financier

« Près de trois femmes sur dix se disent plus préoccupées par les dépenses de base comme la nourriture, le transport et les taxes. »1

Comparativement aux hommes, les femmes ont été touchées de façon disproportionnée par les fermetures des commerces et des écoles en raison de la pandémie. Étant donné que les femmes sont fréquemment employées dans les secteurs des services, y compris l’hôtellerie (hôtels, restaurants), les services personnels (soins de santé, soins de beauté) et d’autres emplois auprès du public qui ont été les plus durement touchés par les fermetures causées par la pandémie, bon nombre d’entre elles ont perdu leur emploi, du moins temporairement. Les personnes ayant la responsabilité principale des enfants d’âge scolaire et d’autres membres de la famille ont été forcées d’abandonner le travail rémunéré pour assumer ces tâches urgentes. 

Selon notre sondage, les principales préoccupations financières des femmes comprennent les suivantes :

  • Dette : Seulement 36 % des femmes sont à l’aise avec le montant, contre 46 % des hommes.1
  • Préparation à la retraite : Les femmes sont moins susceptibles que les hommes de savoir si elles sont sur la bonne voie pour la retraite et quel serait leur revenu de retraite.1
  • Placements : Les femmes affirment qu’elles ont moins confiance en la sélection et la gestion de leurs placements que les hommes.1

Les jeunes Canadiens sont moins sûrs financièrement

« Trois répondants sur dix étaient plus susceptibles de dire qu’ils s’inquiétaient beaucoup des difficultés financières. »1

Les jeunes Canadiens ont tendance à travailler dans le secteur des services, comme dans les restaurants, les bars et les commerces de détail, où les fermetures dues à la pandémie ont considérablement réduit leur capacité à gagner un revenu. Comme ils ne sont pas sur le marché du travail depuis longtemps, les jeunes Canadiens ont un niveau plus faible d’actifs ménagers, ce qui les rend encore plus vulnérables au stress financier. Selon l’étude, les jeunes Canadiens, ceux dont le ménage possède moins d’actifs pouvant être investis et les femmes ont tous déclaré être extrêmement stressés et financièrement stressés en raison de la pandémie.1

Comment réduire le stress financier

Avoir un plan financier a un effet positif sur la confiance. Parmi les répondants à l’Étude effectuée par l’équipe Produits et services d’épargne-retraite, Manuvie Canada, la majorité des répondants ayant un plan financier (67 %) ont indiqué que leur situation financière était excellente ou très bonne.1 Le fait de pouvoir communiquer avec un conseiller de confiance pour obtenir le soutien et les renseignements dont nous avons besoin est essentiel pour réduire le stress financier.

Avec Manuvie, obtenir les conseils dont vous avez besoin est à portée de main. Ouvrez une session dans le site à l’intention des participants pour voir tout le soutien qui vous est offert.