L’abandon du tabac profite à vos employés et à votre entreprise

Fumer n’est en général pas tellement bien vu dans notre société, et ce changement de mentalité, nous le devons aux politiques et aux pratiques des secteurs public et privé, de même qu’aux efforts déployés pour sensibiliser la population aux effets nocifs du tabac sur la santé à long terme. Ainsi, le nombre de fumeurs au Canada a beaucoup diminué dans les dernières décennies. En fait, de 2001 à 2014, le pourcentage de fumeurs est passé de 28 % à environ 21 % pour les hommes, et de 24 % à 14,8 % pour les femmes1.

Malgré cette baisse considérable, quelque quatre millions de Canadiens fument encore. Parmi ceux qui tentent d’arrêter, jusqu’à 80 % rechutent. Selon une étude de Statistique Canada, les fumeurs ont 60 % plus de chances que les non-fumeurs de recevoir un diagnostic de cardiopathie (et possiblement de mourir de cette affection). L’étude montre également qu’il faut au moins 20 ans pour que le risque de cardiopathie diminue au point d’être moindre que celui d’un fumeur quotidien2.

La cigarette crée une forte dépendance. C’est pourquoi beaucoup peinent à arrêter, malgré les bienfaits pour la santé. Certaines études suggèrent que fumer affaiblit certaines connexions neuronales, ce qui rend le cerveau moins réceptif aux commandes volontaires et pourrait expliquer le fait qu’il est si difficile de résister à l’envie de fumer3.

Bien que ce soit difficile, arrêter de fumer est possible – beaucoup de gens y parviennent chaque jour. Élaborer un plan peut accroître les chances de réussite. Une personne qui tente d’arrêter de fumer devra combattre l’envie, les symptômes de sevrage et les rechutes; un plan aide à affronter les problèmes physiques et émotionnels souvent liés à l’abandon du tabac4.

Appuyer vos employés dans leurs efforts pour arrêter de fumer est un investissement qui en vaut la peine. Vous pourriez constater une hausse de la productivité et une diminution du nombre de congés de maladie5. Le milieu de travail peut être un environnement propice à l’arrêt du tabagisme. On peut y obtenir du soutien de la part de collègues qui ont réussi à arrêter et de personnes qui font la promotion de la santé au travail.

Les entreprises qui se soucient de la santé de leurs employés projettent une image favorable au sein du milieu de travail et dans la collectivité, ce qui leur permet d’attirer et de retenir les nouveaux talents. Celles qui vont encore plus loin en offrant à leurs employés de l’aide pour arrêter de fumer montrent davantage leur engagement pour leur santé et leur bien-être.

Des programmes d’abandon du tabac sont offerts dans le cadre du Programme d’aide aux employés et aux membres de leur famille de Manuvie. Pour en savoir plus, veuillez communiquer avec votre représentant de Manuvie.

 

1Statistique Canada – Tabagisme, 2014 (Feuillet d’information sur la santé 82-625-X).

2Statistique Canada – Shields et Wilkins, Usage du tabac, renoncement au tabac et risque de maladie du cœur : une étude de suivi sur 16 ans

3C. Lerman, JAMA Psychiatry, University of Pennsylvania, Brain and Behaviour Change Program, mars 2014

4,5Santé Canada – Renoncement au tabac en milieu de travail : Un guide pour aider vos employés à cesser de fumer, 2008, ISBN : 978-0-662-73148-1.

Avez-vous des questions?

Communiquez avec nous