Les FNB : un vaste accès aux marchés mondiaux

À l’instar de nombreux autres investisseurs, les épargnants canadiens affichent habituellement une préférence pour les titres nationaux. En effet, ils préfèrent investir là où ils vivent et dans des entreprises qu’ils connaissent. Toutefois, les investisseurs qui se concentrent sur les entreprises canadiennes et les placements canadiens limitent le potentiel de rendement de leur portefeuille et peuvent être surpondérés dans certains secteurs.

Il y a tout un monde à découvrir

Non seulement le Canada ne représente-t-il qu’une fraction de l’ensemble des occasions de placement à l’échelle mondiale, mais le nombre de multinationales canadiennes – des entreprises qui se sont établies à l’extérieur de leur pays d’origine – n’est rien en comparaison avec celui d’autres pays.

Alors, comment tirer parti du potentiel que nous offre le monde? Les FNB sont un excellent point de départ.

Investissez à l’échelle mondiale grâce aux FNB

Les FNB mondiaux peuvent offrir une exposition diversifiée et étendue à des pays ou des régions spécifiques et ce, d’une manière économique et avantageuse sur le plan fiscal. Dans certains cas, aux États-Unis notamment, où on retrouve le plus important marché au monde et un grand nombre des plus grandes multinationales, les FNB peuvent aider les investisseurs à approfondir leur portefeuille.

Par exemple, un investisseur peut vouloir privilégier les actions de sociétés américaines bien établies plus importantes, tandis qu’un autre peut préférer mettre l’accent sur des actions d’entreprises plus petites qui offrent un meilleur potentiel de croissance.

Couvert ou non couvert

De nombreux fournisseurs de FNB offrent également l’option de tenir compte des taux de change dans l’équation. En d’autres mots, le fonds devrait-il être couvert ou non couvert?

Lorsque vous investissez à l’extérieur du Canada, deux facteurs entrent en jeu : la valeur des titres individuels au sein d’un portefeuille, et la devise sous laquelle les titres sont libellés. Si le FNB n’est pas couvert, le portefeuille est exposé à deux facteurs. Si le FNB est couvert, il n’y a aucune exposition aux fluctuations du taux de change.

Couvert ou non couvert?

Supposons qu’un investisseur détient un FNB américain non couvert. Si le dollar américain s’apprécie par rapport à notre huard, les investisseurs tireraient non seulement avantage de toute augmentation de la valeur des titres individuels, mais aussi de l’appréciation de la monnaie américaine. À l’opposé, si le dollar américain recule par rapport au dollar canadien, le risque de change aurait des effets négatifs sur les rendements des investisseurs. Avec un FNB couvert, l’équation de la devise est neutralisée, donc la valeur de l’actif du portefeuille est uniquement touchée par le rendement des titres individuels.

Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise réponse. Il est simplement question de plus de choix pour l’investisseur. Vous pouvez travailler avec votre conseiller pour déterminer l’option qui vous convient.

Les fonds négociés en bourse (FNB) peuvent donner lieu à des commissions, à des frais de gestion et à d’autres charges. Avant d’investir, veuillez lire le prospectus, qui contient des renseignements sur les objectifs de placement, les risques, les frais et les charges ainsi que d’autres renseignements importants. Les FNB ne sont pas garantis, leur valeur varie fréquemment et les rendements passés peuvent ne pas se reproduire.

Les FNB de Manuvie sont gérés par Investissements Manuvie, division de Gestion d’actifs Manuvie limitée.

Lisez davantage sur les FNB de Manuvie