Conversations sur la gestion de la santé mentale au travail

Le lundi 19 octobre, la Dre Georgia Pomaki de Manuvie s’est jointe à une discussion sur la nouvelle Norme en matière de système de gestion d’incapacité au travail établie par le groupe CSA. L’événement était organisé par le Canadian Institute for Safety, Wellness, and Performance (l’institut canadien pour la sécurité, le mieux-être et le rendement).

Dre Pomaki s’est jointe à un groupe d’experts en matière de politiques et de recherche sur l’invalidité, les soins infirmiers, les sciences du travail et l’ergothérapie. Le groupe a discuté de la façon dont la nouvelle Norme permettra aux employeurs de mieux cibler leurs efforts lorsqu’ils aident les employés à se remettre d’un problème de santé mentale et à réussir leur retour au travail.

« La santé mentale de nombreux travailleurs canadiens est en souffrance durant cette pandémie, a déclaré la Dre Pomaki. La peur de contracter le virus, les inquiétudes au sujet des finances, l’isolement et la solitude sont tous des facteurs qui contribuent à accroître le stress ressenti par les gens. Peu d’entre eux cherchent activement à obtenir de l’aide, alors le milieu de travail joue un rôle très important dans le soutien de ces employés. »

La nouvelle Norme propose des pratiques exemplaires en ce qui a trait à l’approche des employeurs en matière de gestion de l’invalidité. Les normes, établies avec l’aide d’experts et d’un large éventail d’intervenants, sont fondées sur des données probantes et sont régulièrement révisées et mises à jour.

Dre Pomaki était la seule représentante d’un assureur privé au sein du comité technique qui a contribué à la création de la Norme. Elle a attiré l’attention des employeurs sur ces éléments clés de la nouvelle Norme :

  • Analyse de rentabilité – page 34 : Comment préparer une analyse de rentabilité pour la mise en œuvre de la Norme.
  • Mise en œuvre et conseils – pages 27 à 29; 43 à 44 : Les rouages de la gestion de l’invalidité.
  • Études de cas – pages 53 à 60 : À quoi peut ressembler la mise en œuvre de la Norme?

Pour assurer un succès continu, la Dre Pomaki suggère aux employeurs « de placer les bonnes personnes dans les bons rôles, d’offrir de la formation, de faire le suivi des résultats et de continuer à se conformer à la Norme pour voir les résultats à long terme ».

Visionnez un enregistrement de la table ronde (en anglais seulement).

Le Canadian Institute for Safety, Wellness & Performance, situé dans la Conestoga’s School of Business (école de commerce de Conestoga), s’efforce d’améliorer la sécurité, le mieux-être et le rendement de la main-d’œuvre canadienne en diffusant des connaissances, en mettant en pratique les résultats de recherche et en renforçant le perfectionnement des effectifs, en collaboration avec les intervenants.