Tendances de l’Assurance collective – Demandes de prestations d’invalidité liées à des problèmes de santé mentale

Les demandes de règlement liées à des problèmes de santé mentale représentent plus de 30 % des demandes de prestations d’invalidité collective présentées à Manuvie en 2021.

Il s’agit du segment le plus important des demandes de règlement, mais les tendances relatives aux demandes de règlement liées à la santé mentale ont changé durant la pandémie, selon Cori Lawson-Roberts, vice-présidente adjointe, Innovation et intégrité, Invalidité, Manuvie.

« Les demandes de règlement liées à la dépression ont diminué, mais celles relatives à l’anxiété ont augmenté, a déclaré Mme Lawson-Roberts. Ce n’est pas surprenant, car la pandémie a créé beaucoup d’anxiété. »

Elle a indiqué que le taux de demandes de règlement liées à la dépression majeure avait diminué, tandis que le nombre de demandes de règlement relatives à l’anxiété généralisée avait bondi. Cependant, Manuvie constate un retour aux niveaux d’avant la pandémie.

« Nous avons constaté une diminution de 5 % des nouvelles demandes de règlement liées à des problèmes de santé mentale pendant la pandémie, mais nous voyons un retour à des niveaux prépandémiques et je m’attends à une augmentation continue de ce type de demandes de règlement », a déclaré Mme Lawson-Roberts.

Mme Lawson-Roberts s’attend à recevoir des demandes de règlement liées à des troubles de stress post-traumatique (TSPT) dans l’avenir.

« Nous savons que beaucoup de gens qui travaillent dans le secteur des soins de santé et dans d’autres secteurs de première ligne sont vraiment stressés. Il y a beaucoup d’épuisement professionnel, a dit Mme Lawson-Roberts. Nous recevrons des demandes de règlement liées aux TSPT, tout comme cela a été le cas après l’éclosion du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), mais dans une plus large mesure. »

Ce n’est pas seulement le type de problème de santé mentale qui change. Selon Mme Lawson-Roberts, les données démographiques sur les demandeurs changent également.

« Par exemple, nous avons vu progresser le groupe d’âge de 26 à 35 ans pendant la pandémie », a souligné Mme Lawson-Roberts.

Elle a indiqué que le nombre de demandes de règlement présentées par des jeunes a augmenté de quelques points de pourcentage au cours de la pandémie, ce qui pourrait être dû à leurs perspectives en matière de santé mentale.

« Les jeunes sont peut-être plus ouverts lorsqu’il est question de leur santé mentale. Ils n’ont pas peur de dire à leur supérieur qu’ils sont stressés et qu’ils ont besoin d’un congé. Il y a moins de stigmatisation, ce qui est excellent, a affirmé Mme Lawson-Roberts. Cela pourrait se traduire par une augmentation du nombre de demandes de règlement dans ce groupe d’âge. »

Mme Lawson-Roberts a également révélé que la tendance est positive puisque les demandeurs réussissent à retourner au travail. Elle a indiqué que Manuvie a constaté une augmentation du nombre de demandeurs de prestations d’invalidité de longue durée en santé mentale qui retournent au travail en 2021 par rapport à 2019.

« Je pense que l’augmentation des options de soins virtuels durant la pandémie a peut-être aidé, a déclaré Mme Lawson-Roberts. Et peut-être que les demandeurs sont moins stigmatisés en retournant dans un environnement de travail à domicile qu’en se rendant dans un bureau où les collègues pourraient leur poser plus de questions. »

Vous trouverez de plus amples renseignements sur la santé mentale des employés dans le Rapport Mieux-être 2020 de Manuvie.

Vous avez besoin d’aide relativement à la stratégie en matière de santé mentale de votre organisation? Parlez à votre représentant de Manuvie ou envoyez un courriel à notre équipe des Services de gestion de la santé.

Les renseignements figurant sur cette page sont la propriété de La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers et ne peuvent être reproduits, diffusés ou présentés, en totalité ou en partie, sans son autorisation expresse.