Un mot qui pourrait vous coûter, à vous et à d’autres organisations, des millions de dollars chaque année

Avez-vous déjà eu un rhume, une migraine ou une dispute animée avec un proche et vous êtes-vous tout de même rendu au travail ce jour-là?

C’est arrivé à la plupart d’entre nous. Mais en y réfléchissant un instant, quelle a été votre productivité au travail ce jour-là? La maladie, qu’elle soit physique ou mentale, est l’ennemie de nos listes de tâches, et en ce qui concerne les organisations, elle peut réduire considérablement la productivité. Certaines études suggèrent que le présentéisme coûte deux, trois voire dix fois plus que l’absentéisme, selon Eric Pfeiffer, conseiller principal en gestion de la santé à Manuvie.1, 2

Qu’est-ce que le présentéisme?

Le présentéisme s’entend de la période pendant laquelle un employé est physiquement au travail, mais n’est pas pleinement productif en raison d’une maladie physique ou mentale, ou du stress lié à des problèmes relatifs à son emploi, à ses finances ou à sa vie personnelle.

« Année après année, les organisations ont déployé beaucoup d’efforts pour réduire l’absentéisme, en s’attendant raisonnablement à ce que les employés présents au travail soient productifs », a affirmé M. Pfeiffer. « Mais les recherches indiquent que nous devons réorienter nos efforts : parce que le simple fait de se présenter au travail n’équivaut pas à être productif au travail. »

D’après le Rapport Mieux-être 2020 de Manuvie, 45 % des employés interrogés ont indiqué que des problèmes de santé nuisent à leur productivité au travail. Au cours d’une autre étude mondiale dans le cadre de laquelle les employés ont déclaré avoir pris en moyenne quatre jours de maladie par année, ils ont également admis être non productifs en moyenne 57,5 jours par année. 1

Les données relatives à votre organisation sont peut-être différentes. Mais, que vous choisissiez ou non de mesurer le présentéisme, il existe, du moins dans une certaine mesure. 

Le présentéisme par rapport à l’absentéisme

Entre les deux, l’équilibre est délicat. Songez à ceci : il est rare qu’une personne se sente au meilleur de sa forme un jour et que, soudainement, elle soit frappée d’invalidité le lendemain. Au lieu de cela, ce qui s’est probablement passé, c’est que peu à peu, sa santé s’est détériorée et son affection n’a pas été traitée.

« L’employé souffre peut-être depuis des semaines, des mois, voire des années – il se présente au travail chaque jour, mais il est gêné par son état de santé », a indiqué M. Pfeiffer. « Jusqu’à ce que, finalement, il ne soit plus en mesure de gérer la situation, l’employé passe alors d’un problème de productivité à une absence de courte ou de longue durée. »

Mais comment cette histoire pourrait-elle se terminer différemment? Pourrions-nous prendre, dès le départ, des mesures afin d’aider les employés aux prises avec des problèmes de santé mentale ou physique? Manuvie peut vous aider à résoudre les problèmes de productivité et à améliorer le mieux-être des employés.  Vous trouverez de plus amples renseignements sur la santé mentale et physique des employés dans le Rapport Mieux-être 2020 de Manuvie.