La défense des intérêts des patients : un élément essentiel de notre système de soins de santé

Par Nancy Shaw
Chef, Vie et Invalidité, Assurance collective
Communiquez avec Manuvie sur LinkedIn

Je pense que la plupart d’entre nous ont acquis un nouveau niveau de respect et de reconnaissance pour les efforts inlassables de nos infirmiers et infirmières, de nos médecins et d’innombrables autres membres du personnel des soins de santé qui permettent à notre système de continuer à fonctionner pendant la pandémie. Il a été inspirant de voir autant de personnes et de collectivités se mobiliser pour soutenir les travailleurs de la santé au cours des 18 derniers mois.

Mais il y a un secteur du système de soins de santé qui me préoccupe – un secteur qui a aussi été durement touché par la pandémie. Il s’agit du secteur de la défense des patients, plus précisément des organismes de bienfaisance qui se consacrent à aider les gens à lutter contre de nombreuses affections et maladies graves et à vivre avec celles-ci.

On peut penser aux sociétés et aux organisations qui luttent contre le cancer, les accidents vasculaires cérébraux, les maladies pulmonaires, le diabète et d’autres maladies. Certaines de ces organisations sont bien connues et ont une portée nationale. D’autres luttent contre des maladies et des affections moins connues, mais non moins graves.

Il est difficile de rivaliser pour attirer l’attention pendant une pandémie

La plupart de ces groupes comptent lourdement sur les bénévoles et les dons de bienfaisance pour faire leur travail. Comme vous pouvez l’imaginer, durant la pandémie, bon nombre de leurs activités de collecte de fonds habituelles ont été entravées par les confinements et les difficultés économiques qui ont touché tant de personnes. Sans oublier les effets de la pandémie sur la façon dont ces groupes exercent leurs activités, interagissent avec leurs bénévoles et fournissent des services.

Les défis se sont multipliés, mais les besoins n’ont pas diminué. En fait, de nombreux experts craignent une augmentation du nombre de diagnostics de maladies graves à mesure que la pandémie sera maîtrisée et que les gens iront à leurs rendez-vous médicaux et subiront les tests qui avaient été mis en attente.

Je pense qu’il est très important de souligner le travail de ces organisations et le rôle qu’elles jouent dans le système de soins de santé. Certaines recueillent des fonds pour soutenir la recherche de cures. D’autres se consacrent à aider les personnes touchées et leur famille à vivre une vie aussi normale que possible. La plupart créent des programmations et participent à la formation et à la sensibilisation des gens du public, des politiciens et des médecins.

Se préoccuper de la santé des Canadiens.

En tant que chef, Vie et Invalidité à Manuvie, je connais bien (et j’aime) le défi de sensibiliser les gens, de susciter le changement et de soutenir la santé des Canadiens. Et j’ai été très heureuse d’apprendre que Manuvie a récemment organisé une soirée spéciale pour les invités de la maison d’hébergement de la Société canadienne du cancer à Halifax.

Les maisons d’hébergement procurent un second chez-soi pratique et accueillant aux patients et aux membres de leur famille lorsqu’ils doivent se déplacer loin de chez eux pour recevoir des traitements. En plus d’offrir du soutien financier, Manuvie a organisé une soirée cinéma pour aider les invités à se détendre un peu et à calmer leurs inquiétudes, ne serait-ce que pendant quelques heures. Ayant perdu ma propre mère en raison d’un cancer il y a quelques années, je peux comprendre les nombreuses émotions que ressentent ces invités. Et je sais qu’un geste aimable et attentionné de la part d’un étranger peut faire beaucoup en période difficile.

Comme c’est le cas pour tout ce qui nous tient à cœur, je crois qu’il est important de chercher des moyens de soutenir les nombreux groupes de défense des droits des patients – les héros souvent méconnus du système de soins de santé – qui travaillent au nom des Canadiens. Nous avons tous des compétences et des talents qui peuvent aider ces groupes à continuer d’offrir leurs services essentiels alors même que le monde continue d’avancer malgré la pandémie.