Plusieurs options sont offertes aux participants au régime, mais le manque de préparation ne devrait pas en faire partie

 

By Eric Egan
Directeur principal, Produits
Manuvie

Afin de pouvoir effectuer un achat en ligne, j’ai dû créer un compte où je devais fournir mon nom, mon adresse, mon adresse courriel, etc. En faisant défiler la liste et en entrant les renseignements nécessaires, j’ai automatiquement omis les champs qui portaient la mention « facultatif ». J’ai saisi rapidement le minimum de renseignements nécessaires pour effectuer mon achat et passer à autre chose.

Peu de temps après, j’ai dû procéder au renouvellement annuel de mon adhésion à l’assurance collective en tant qu’employé de Manuvie. Une longue liste d’options s’offrait à moi : l’assurance vie facultative, l’assurance maladies graves facultative, l’assurance DMA facultative.

Je n’ai pu m’empêcher de me demander si les participants considéraient ces garanties comme moins importantes, simplement parce qu’elles étaient facultatives.

Car si elles sont facultatives, elles ne sont pas vraiment nécessaires, n’est-ce pas?

Cependant, puisque 20 % des ménages canadiens affirment qu’ils « connaîtraient immédiatement des difficultés financières » au décès du chef de famille1, je crois que les participants devraient s’intéresser à ces garanties. Je crois également que les garanties facultatives offrent un moyen pratique et abordable d’obtenir le montant de couverture nécessaire pour être mieux protégé.

Combler l’écart de couverture grâce à l’assurance vie facultative

Selon les données compilées par la LIMRA, seulement 16 % des Canadiens se considèrent comme très bien renseignés sur l’assurance vie, et 23 % d’entre eux se décrivent comme n’étant pas très bien renseignés ou mal renseignés2. Si beaucoup de gens ne sont pas certains de comprendre leur couverture, quelles sont les chances qu’ils s’arrêtent, réfléchissent et souscrivent un produit que notre secteur affiche comme facultatif?

Je pense plutôt que les gens feront comme moi lorsque je magasinais en ligne : ils entreront rapidement le minimum de renseignements nécessaires pour passer à autre chose.

Les organisations offrent ces garanties facultatives pour aider leurs employés à combler l’écart de couverture. Mais les assureurs et les employeurs ont-ils bien expliqué la façon de combiner la couverture de base à des garanties facultatives? Ont-ils expliqué que la couverture de base doit presque toujours être complétée par des garanties facultatives?

Quelque 68 % des ménages canadiens détenaient une assurance vie en 2019 (44 % avaient une couverture individuelle et 49 % une couverture collective)3. Et dans son recueil de faits de 2021, l’Association canadienne des compagnies d’assurances de personnes indique que la protection moyenne d’assurance vie des ménages canadiens s’élève à 442 0004 $. Parallèlement, l’Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC) du gouvernement fédéral indique que « les experts recommandent généralement de souscrire une assurance vie d’une valeur de 7 à 10 fois votre salaire annuel afin de protéger votre famille*5».  

Comme près du tiers des ménages canadiens ne possède pas d’assurance vie (32 %) et que presque autant de ménages (30 %) affirment qu’ils devraient être mieux protégés6, nous avons beaucoup de travail à faire pour combler l’écart de couverture des participants. Nous devons aider les gens à comprendre la couverture dont ils ont besoin. Nous devons également faire en sorte que les garanties facultatives occupent une place beaucoup plus importante dans ces décisions.

Oui, plusieurs options s’offrent aux participants. Mais le manque de préparation pour faire face à une maladie, à une invalidité ou à un décès ne devrait pas en faire partie.

*Les renseignements présentés dans cet article ne doivent pas être considérés comme des conseils applicables à des situations particulières. Les situations individuelles peuvent varier. Vous pouvez communiquer avec l’un des conseillers en assurance autorisés de Manuvie ou avec votre agent d’assurance autorisé si vous avez besoin de conseils sur vos besoins en matière d’assurance.

Sources:

1,2,3,6LIMRA, 2019 Canadian Life Insurance Ownership Series – Household Trends study, 2019 (en anglais seulement)

4 ACCAP, Faits sur l’assurance vie et l’assurance maladie au Canada, Édition 2021

5 Agence de la consommation en matière financière du Canada, Quel est le montant d’assurance vie dont vous avez besoin?, consulté le 18 novembre 2021