La crise des opioïdes s’aggrave pendant la pandémie1. Le pharmacien Alex Carducci explique comment votre régime contribue à vous protéger, vous et les participants à votre régime.

La COVID-19 continue de faire les manchettes alors que les variants et les flambées de cas ne cessent de susciter des inquiétudes. La crise des opioïdes est peut-être moins couverte par les médias, mais cette crise de santé publique persistante ne fait qu’empirer pendant la pandémie, selon l’Agence de la santé publique du Canada1.

L’Agence de la santé publique du Canada fait ainsi part de près de 7 000 décès apparemment liés à la toxicité des opioïdes au Canada au cours de la première année de la pandémie1. Cela représente une augmentation de 88 % par rapport à l’année précédant la pandémie1.

Pour juguler cette crise, tous les acteurs de notre société devront y mettre du leur, y compris les fournisseurs d’avantages sociaux comme Manuvie.

Alex Carducci, pharmacien et directeur principal, Produits, Régimes d’assurance médicaments de Manuvie, explique comment Manuvie cible ses efforts.

« Manuvie surveille de près l’utilisation des opioïdes depuis 2010 et nous disposons d’un outil de gestion des processus de vérification pour examiner les ordonnances d’opioïdes en vue de déceler les utilisations pouvant présenter un risque élevé, indique M. Carducci. Mais nous voulions quand même adopter une approche plus proactive pour contrôler l’utilisation des opioïdes sur ordonnance chez les nouveaux utilisateurs et réduire le risque d’utilisation de longue durée. »

M. Carducci explique que le Programme de gestion des opioïdes de Manuvie peut aider les participants qui sont de nouveaux utilisateurs d’opioïdes en leur fournissant au début un approvisionnement à court terme.

« La consommation d’opioïdes à long terme peut souvent commencer par le traitement d’une douleur aiguë. Lorsque l’utilisation d’opioïdes est indiquée dans le cas de la douleur aiguë, un traitement de courte durée à faible dose est la meilleure pratique2, déclare-t-il. Ce programme a permis de renforcer cet aspect, et nous avons constaté l’avantage de réduire le nombre de jours d’approvisionnement pour les participants n’ayant pas de tolérance acquise aux opioïdes3, puisque la majorité des participants n’ont pas demandé un autre approvisionnement. »

M. Carducci ajoute que le programme a démontré l’efficacité de cette approche depuis que Manuvie l’a mis en œuvre en 2018.

« En moyenne, les participants n’ayant pas de tolérance acquise aux opioïdes3 ont soumis une ordonnance pour un approvisionnement de 18 jours. Notre programme de gestion des opioïdes a permis de réduire l’approvisionnement initial de 11 jours en moyenne, précise-t-il. Parmi les participants dont l’approvisionnement initial était limité, 91 % ne sont pas retournés à la pharmacie pour obtenir un autre approvisionnement – ce qui signifie probablement qu’ils n’ont pas eu besoin d’opioïdes supplémentaires4. »

De nombreux participants se voient possiblement prescrire plus d’opioïdes que necessaire4.

18 jours
provision initiale moyenne pour un participant n'ayant pas de tolérance acquise aux opioïdes

11 jours
réduction de la provision initiale par l'intermédiaire du programme

91%
des participant touchés n'ont pas réclamé le reste de leur provision



M. Carducci affirme que cette initiative aide à protéger les participants à votre régime et nos collectivités.

« Nous espérons que ce programme permettra de réduire le nombre d’opioïdes inutilisés dans les foyers, où ils peuvent présenter un danger pour les autres membres de la famille et nos collectivités, confie-t-il. Et si ce programme peut réduire l’utilisation inutile d’opioïdes, nous aurons ainsi apporté une petite contribution pour atténuer cette crise de santé publique. »

M. Carducci souligne que le programme est axé sur les participants qui prennent des opioïdes pour la première fois ou qui n’ont pas eu d’ordonnance d’opioïdes depuis six mois.

« Nous comprenons que certains participants souffrant de douleurs intenses et de douleurs cancéreuses peuvent tirer profit des opioïdes lorsqu’ils sont utilisés de façon contrôlée et surveillée, et nous ne voulions pas que cette initiative leur nuise », explique M. Carducci.

D’autres améliorations seront apportées au Programme de gestion des opioïdes en 2022 pour renforcer les mesures de contrôle de l’utilisation d’opioïdes présentant un risque élevé.

Vous trouverez des précisions sur notre Programme de gestion des opioïdes ici. Si vous avez des questions, vous pouvez aussi communiquer avec votre représentant de Manuvie.

Les renseignements présentés dans cet article ne doivent pas être considérés comme des conseils médicaux ou pharmaceutiques applicables à des situations particulières.

Les renseignements figurant sur cette page sont la propriété de La Compagnie d’Assurance-Vie Manufacturers et ne peuvent être reproduits, diffusés ou présentés, en totalité ou en partie, sans son autorisation expresse.