Aider les enfants à faire face à la pandémie de coronavirus

Que se passe-t-il lorsque les enfants cessent d’aller à l’école? Le fait de ne pas faire de sport, de ne pas suivre de cours, de ne pas voir leurs amis et d’entendre toutes sortes de choses qu’ils ne comprennent peut-être pas, est stressant.

Alors, comment pouvons-nous les aider à s’en sortir? Nous avons discuté avec la Dre Georgia Pomaki, qui dirige l’équipe de spécialistes en santé mentale de Manuvie Canada, des façons dont nous pouvons aider les enfants à traverser les prochaines semaines et les prochains mois.

Répondez à leurs questions.

  • Rassurez vos enfants en fonction de leur âge.
  • Tenez-vous-en à la question posée, ne leur donnez pas d’autre information supplémentaire – s’ils veulent en savoir plus, ils vous le demanderont.
  • Reconnaissez leurs craintes, dites-leur ce que vous faites pour les protéger, expliquez-leur ce qui se passe s’ils tombent malades et rassurez-les en leur disant que les enfants ont tendance à attraper une forme plus légère du virus1.
  • Les jeunes enfants ne comprennent peut-être pas pourquoi ils ne peuvent pas voir leurs amis ou leurs grands-parents. Expliquez-leur qu’en prenant nos distances, non seulement nous nous protégeons, mais nous protégeons aussi les gens que nous aimons afin qu’ils ne tombent pas malades.

Assurez-vous qu’ils comprennent ce que vous leur avez dit.

Les enfants peuvent interpréter l’information de toutes sortes de façons inattendues. Après avoir fourni une explication, demandez-leur de vous dire ce que cela signifie pour eux dans leurs propres mots.

Surveillez les nouvelles et les commentaires sur les médias sociaux dont ils ont connaissance.

Vous vous sentez probablement vous-même bombardé d’information – les enfants qui ne comprennent pas tout ce qui se passe peuvent se sentir complètement dépassés.

Respectez une routine.

Trouvez un équilibre entre l’apprentissage, les activités physiques et le jeu libre. Par exemple, les enfants ont un sentiment de sécurité lorsqu’ils savent que la tranche de 10 h à 12 h est consacrée au travail, que celle de 12 h à 13 h est consacrée au repas et que celle de 13 h à 15 h est consacrée à du temps de jeu.

Si les adolescents veulent dormir plus longtemps, c’est correct. Mais dites-leur clairement que vous vous attendez à ce qu’ils respectent un horaire qui comprend du travail scolaire, de l’exercice, un temps raisonnable passé devant l’écran et suffisamment de sommeil.

Les horaires ne doivent pas nécessairement être rigides ou parfaits : trouvez une routine qui convient à votre famille et soyez cohérent afin que vos enfants sachent à quoi s’attendre au quotidien.

Passez du temps ensemble.

  • Jouez à des jeux de société, lancez-vous des défis les uns les autres aux charades, écoutez de la musique et dansez comme si personne ne regardait.
  • Favorisez les relations entre frères et sœurs en leur faisant suivre des cours d’exercice ensemble en ligne.
  • Demandez-leur de réaliser des dessins de ce qu’ils peuvent faire pour rester en santé.
  • Prévoyez des appels vidéo avec les grands-parents ou d’autres membres de la famille.

Formez une équipe.

Faites en sorte que vos enfants ne se sentent pas impuissants en leur proposant des choses qu’ils peuvent faire dès maintenant. Créez un climat de solidarité et encouragez chacun à faire de son mieux.

  • Demandez aux enfants de vider le lave-vaisselle ou de vous aider à préparer les repas.
  • Demandez-leur de se laver les mains en chantant une chanson comme Joyeux anniversaire (ou laissez-les inventer leur propre chanson de 20 secondes).
  • Montrez-leur comment faire des appels vidéo pour qu’ils puissent parler avec leurs grands-parents quand ils le veulent.

Prenez aussi soin de vous.

Les enfants s’inspirent de nous. Trouvez des moyens de favoriser votre mieux-être mental et physique : les parents qui prennent soin d’eux-mêmes et trouvent un équilibre sont un excellent exemple pour leurs enfants.

Faites preuve d’indulgence envers vous-même, n’essayez pas d’être le parent parfait.

Vous faites de votre mieux. Vous connaissez ce conseil sur la limitation du temps passé devant un écran? Ne stressez pas à ce sujet : si le fait de laisser votre enfant devant un écran vous permet de faire du travail, qu’il en soit ainsi. Tout reviendra à la normale un jour.

Nous sommes là pour vous aider. Veuillez consulter régulièrement notre page sur le coronavirus (COVID-19); vous y trouverez des renseignements importants et d’autres articles utiles.

Portrait de Dr. Georgia Pomaki

La Dre Georgia Pomaki dirige nos spécialistes en santé mentale à Manuvie et est instructrice à la Pacific Coast University for Workplace Health Sciences. Elle est psychologue clinicienne de formation et titulaire d’un doctorat en santé mentale au travail. Mme Pomaki est spécialiste agréée en gestion d’invalidité et, à Manuvie, elle dirige l’élaboration, la mise à l’essai et la mise en œuvre des pratiques exemplaires pour la gestion des demandes de prestations d’invalidité liées à la santé mentale. Elle met également l’accent sur la prévention des problèmes de santé mentale et aide les employés et les organisations à devenir plus forts. 

Avant d’entrer au service de Manuvie, elle a travaillé à l’Occupational Health and Safety Agency for Healthcare en Colombie-Britannique et à l’Université de la Colombie-Britannique à titre de chercheuse en santé mentale au travail. Mme Pomaki est également l’auteure principale d’un ouvrage intitulé Best Practices for Return-to-Work/Stay-at-Work Interventions for Workers with Mental Health Conditions.

1 Centers for Disease Control and Prevention, 2019 (en anglais seulement)

Manuvie n’est pas responsable de l’accessibilité aux sites Web autres que les siens ni de leur contenu.

Le présent article est fourni à titre informatif et à des fins éducatives seulement. Si vous êtes aux prises avec un problème de santé mentale ou un problème familial, veuillez communiquer avec un thérapeute ou un professionnel de la santé autorisé.

Le programme Construire notre résilience s’adresse à tous les Canadiens – qu’il soit utilisé seul ou dans le cadre d’une thérapie en santé mentale. Il ne s’agit pas d’un traitement en santé mentale.

*BEACONMD, BEACON & DesignMD et MindBeaconMC sont des marques de commerce du groupe MindBeacon.