L’usage inapproprié des opioïdes a des répercussions sur les participants à l’échelle du Canada. Nous prenons des mesures pour vous protéger, vous et vos participants.

Nous voulons aider les participants à l’échelle du Canada à améliorer leurs résultats en matière de santé lorsque leur plan de gestion de la douleur prévoit la prise d’opioïdes. 

Pour ce faire, nous ajouterons automatiquement notre Programme de gestion des opioïdes à tous les régimes d’assurance médicaments à règlement direct qui comprennent des divisions au Québec, à compter du 1er avril 2021.

Lancé le 1er avril 2019 dans toutes les autres provinces canadiennes, notre programme a contribué à l’utilisation plus judicieuse et sécuritaire des opioïdes de plusieurs façons. Il a permis de réduire les provisions initiales de 11 jours. Sur les participants concernés par cette réduction, 92 % ne sont pas retournés en pharmacie pour réclamer le reste de leur ordonnance. Le programme a également permis de repérer 6 000 demandes de règlement pour des opioïdes à longue durée d’action présentées par des participants qui se sont fait prescrire des opioïdes pour la première fois ou qui n’ont pas eu d’ordonnance d’opioïdes depuis six mois1.

Comment la gestion des opioïdes contribue à protéger votre régime

Nous abordons le problème d’un angle différent. Au lieu de gérer l’utilisation des opioïdes en y limitant l’accès, nous privilégions la prévention et l’intervention rapide. Nous croyons que promouvoir l’utilisation sécuritaire et appropriée des opioïdes auprès des participants qui en prennent pour la première fois ou qui n’ont pas eu d’ordonnance pour des opioïdes depuis six mois permet de protéger leur santé et leur bien-être.

Ils pourront ainsi mieux se rétablir et retourner au travail plus rapidement, en meilleure santé et avec moins de risques de dépendance ou de problèmes de santé causés par l’abus de substances et les effets secondaires. De cette manière, ils seront davantage en mesure de continuer à donner chaque jour le meilleur d’eux-mêmes au travail et de contribuer ainsi au succès de leur organisation.

En aidant à prévenir l’utilisation chronique ou à long terme des opioïdes, nous protégeons en outre nos promoteurs contre divers autres coûts associés aux opioïdes.

Lorsque moins de participants ont besoin d’un traitement continu à long terme, les coûts de leur régime d’assurance médicaments et les coûts potentiels de la prise en charge d’une dépendance diminuent également. Il y aura aussi moins de gaspillage de médicaments et moins d’opioïdes inutilisés dans les maisons, où ils peuvent présenter un risque pour la sécurité des autres membres de la famille et de la collectivité.

Deux mesures que nous prenons pour aider les participants à gérer leurs prescriptions d’opioïdes :

  1. Commencer par leur fournir un approvisionnement à court terme.
    En exécutant au départ une petite partie de l’ordonnance (jusqu’à sept jours), le pharmacien peut rapidement détecter l’apparition d’effets secondaires chez un participant et surveiller son risque de développer une tolérance et une dépendance aux opioïdes.

    Il ne s’agit pas de restreindre l’accès. Selon les Centres de contrôle et de prévention des maladies (États-Unis), une douleur aiguë qui doit être prise en charge avec des opioïdes est généralement traitée en trois à cinq jours. Il est rare que le traitement soit prolongé au-delà de sept jours2. Cependant, il arrive souvent qu’une quantité excessive soit prescrite. Nous prenons les mesures nécessaires pour vérifier que le participant a réellement besoin d’un antidouleur de façon continue avant qu’il puisse faire exécuter le reste de son ordonnance.
  2. Faire d’abord l’essai d’opioïdes à courte durée d’action.
    Ces opioïdes sont considérés comme ceux offrant les meilleurs résultats sur le plan de la santé, dans le cas des personnes qui ont reçu une ordonnance d’opioïdes. Chez les personnes qui ne prennent pas déjà d’opioïdes, les opioïdes à longue durée d’action peuvent poser de graves risques pour la santé. Les risques de réactions nocives, comme une diminution de la fréquence respiratoire ou une surdose, augmentent considérablement. La tolérance et la dépendance aux opioïdes peuvent se développer rapidement3. En exigeant d’abord une période d’essai avec des opioïdes à courte durée d’action, nous contribuons à réduire les risques d’effets secondaires et de consommation chronique. 

Le Programme de gestion des opioïdes de Manuvie avant-gardiste a été élaboré en collaboration avec Express Scripts CanadaMD. Cette solution proactive a été mise en place pour aider les participants à mieux comprendre les risques liés aux opioïdes. Elle offre un équilibre entre le contrôle et l’utilisation appropriée chez les participants qui ont reçu une nouvelle ordonnance d’opioïdes. Elle favorise l’utilisation adéquate de ces substances chez les participants qui en ont réellement besoin pour traiter une douleur de façon continue.

Contenu éducatif pour les participants

Des renseignements à propos de ce programme et du contenu éducatif sur les dangers associés à l’usage des opioïdes sont accessibles dans la section à l’intention des participants du site Web public de Manuvie. Un court questionnaire a également été ajouté pour permettre aux participants de tester leurs connaissances sur l’usage sécuritaire et la crise actuelle des opioïdes. 

Encouragez vos participants à visiter le site www.manuvie.ca/opioides pour en savoir plus.

Si vous avez des questions, veuillez communiquer avec votre représentant de Manuvie.