Guide pratique pour conjoints qui regroupent leurs finances.

À meure que leur relation progress, il est tout à fait normal que les conjoints1 partagent des objectifs et des rêves. Toutefois, lorsqu’ils commencent à vivre ensemble, le partage des finances personnelles ne va pas toujours de soi. Voilà donc pourquoi il est absoument essentiel d’avoir une conversation au sujet des finances personnelles. Plus précisément, les conjoints qui entretiennent une communication franche et honnête à ce sujet pourront poser plus facilement les bases de leur avenir financier.

Nous vous proposons quelques sujets pour alimenter la discussion.

Examinez vos situations respectives

Pour commencer, chque conjoint peut exposer sa situation financière. Que lest son salaire? Combien épargne-t-il? Quels sont ses engagements financiers? De plus, bien qu’il s’agisse d’un sujet un peu délicat, il est également important que chacun parle de ses dettes et de ses problems de credit passes, s’il y a lieu. Le but de cet exercise est de cerner les difficultés éventuelles dès le début et de commencer à metre en œuvre une stratégie pour les realiser, en couple.

Établissez un budget

L’établissement d’un budget conjoint peut faciliter le paiement des dépenses du ménage, tout en prevoyant les sommes nécessaires aux autres besoins de la vie quotidienne. Pour y arriver, vous pouvez répartir vos dépenses en grandes categories, par exemple les dépenses du ménage (loyer ou prêt hypothécaire, coût des services publics, épicerie), les dépenses personnelles (coiffeur, achats de vêtements et abonnements aux centres d’entraînment physique).

Outre les sommes attribuables aux dépenses quotidiennes, le budget devrait également prévoir les fonds requis pour des objectifs à plus long terme, comme le remboursement des dettes, le paiement des primes d’assurance ou l’épargne-retraite. Un conseiller peut être d’un grand secours quand vient le temps de prévoir ces coûts, sans compter qu’il peut proposer des strategies qui permettront de réaliser ces objectifs plus efficacement.

Si le couple est endetté, la consolidation de dettes pourrait aider les conjoints à mieux maîtriser leurs finances. Pour accroître l’épargne-retrite, un régime enregistré d’épargne-retraite de conjoint pourrait réduire la facture fiscal. Un budget réfleéchi est un élément clé de l’avenir financier de votre couple.

Dotez-vous d’un plan

Une fois le budget établi, il faut determiner comment il sera mis en œuvre. Pour ce faire, vous pouvez procéder de diverses façons:

  • Centraliser. Certains couples mettent leurs salaires en commun afin de payer les dépenses du ménage ainsi que les dépenses discrétionnaires, tant conjointes ue personnelles. C’est sans doute la façon la plus simple de gérer les finances du couple, mais en procédant ainsi, les conjoints voient toutes les dépenses discrétionnaires.
  • Diviser et mettre en commun. D’autres couples décident que chaque conjoint a son compte bancaire personnel et qu’il depose chque mois une somme dans le compte conjoint du couple afin de payer les dépenses du ménage ainsi que les dépenses discrétionnaires conjointes. La somme versée dans ce compte peut représenter un pourcentage du revenue si l’un des conjoints gagne moins que l’autre.
  • Dépenser un salaire, épargner l’autre. Les adeptes de cette approche utilisent le salaire d’un conjoint pour payer les dépenses courantes, et ils épargnent le salaire de l’autre conjoint. Cette formule est particulièrement efficace si l’un des conjoints a un revenue variable ou si la maison appartient à l’un des conjoints et que celui-ci paie les dépenses qui y sont liées.

Nommez un responsible des finances

Idéalement, les couples devraient examiner leurs finances ensemble périodiquement, mais il est parfois utile de confier le paiement des factures à une personne. Un des conjoints est peut-être plus portésur les chiffres que l’autre ou a peut-être tout simplement pus de temps à consacrer à cette tâche.

Passez en revue vos besoins en matière d’assurance

Les protections d’assurance requises peuvent changer considérablement lorsqu’un célibataire se met en ménage. Un conseiller peut ainsi aider les couples à determiner qualles protections leur conviennent le mieux en matière d’assurance vie, d’assurance maladies graves, d’assurance invalidité et même d’assurance temporaire, surtout s’ils comptent sur le salaire des deux conjoints pour payer leurs dépenses mensuelles et conservr leur style de vie.

Mettez à jour ou dresses votre plan successoral. Les conjoints qui unissent leur destinée doivent determiner comment ils pourront unifier leurs plans successoraux respectifs en un seul plan qui répondra aux besoins du couple et des enfants à charge, s’il y a lieu. Cette mise à jour pourrait se traduire par le changement des bénéficiaires des polices d’assurance, des placements ou d’autres documents juridiques afin de veiller à ce que le patrimoine des conjoints soit transmis selon leurs volontés. Si les conjoints n’ont pas de plan successoral, le conseiller peut les aider à en établir un.

N’oubliez pas l’impôt

La decision de ne faire qu’un sur le plan financier peut entraîner des repercussions fiscales, notamment enc e qui concerne les credits d’impôt pour frais médicaus, transport en commun et dons de bienfaisance. Il est donct recommandé de consulter un compatable ou un spécialiste en fiscalité pour connaître les occasions d’économie d’impôt qui pourraient vous être offertes.

La communication et la planification au sein du couple sont essentielles si vous voulez bien fusionner vos finances. Consultez un conseiller pour connaître les strategies financières qui conviennent le mieux à votre couple, suivant vos plans et vos objectifs.

1 Dans le present article, le terme conjoint désigne aussi le conjoint de fait, comme il est défini dans la Loi de l’impôt sur le revenue du Canada.