Pour la santé et le bonheur : 7 astuces pour se déconnecter de son téléphone intelligent

Décrocher de votre téléphone intelligent pour améliorer votre santé mentale

Vous vous rappelez ces vieux jours, avant l’avènement des téléphones intelligents? Vous vous souvenez lorsque vous deviez trouver un téléphone payant et vous assurer d’avoir une pièce de vingt-cinq cents avec vous pour passer un appel? Ou lorsque vous deviez attendre les nouvelles télévisées pour connaître les prévisions météorologiques? Et lorsque vous deviez connecter une console géante à votre téléviseur pour pouvoir jouer à un jeu vidéo à la maison? Pour payer vos factures, vous deviez vous présenter à la banque. Vous vous rappelez lorsque le seul moyen dont vous disposiez pour communiquer avec votre vedette pop favorite était de lui écrire une lettre, de plier cette dernière, de l’insérer dans une enveloppe, d’acheter un timbre, de poster la lettre, puis de patienter des mois durant avant d’obtenir un quelconque accusé de réception? Faire la queue pour acheter les billets d’un spectacle est une corvée que nous aimerions bien oublier. Nous n’avions pas non plus beaucoup de plaisir à payer le gros prix pour un appareil-photo capable de prendre des photos de haute qualité. Vous vous rappelez les fois où vous deviez vous rendre à la bibliothèque et y trouvez un atlas lorsque vous vouliez consulter une carte d’Hawaï? Et vous déplacer au club vidéo pour louer un film

De nos jours, vous pouvez faire toutes ces choses, et même plus, en jouant simplement du pouce. Il est un peu difficile aujourd’hui de se souvenir de cette période où les téléphones intelligents n’existaient pas. Les téléphones intelligents ont pris une telle importance dans notre vie que nous passons en moyenne quatre heures par jour à fixer ces petits écrans tactiles [Source (en anglais seulement) : CTVNews]. Disposer d’autant de puissance informatique dans un appareil si petit est un miracle de la science moderne, et il ne fait aucun doute que ces téléphones ont grandement simplifié de nombreux aspects de notre vie.

Mais, avons-nous vraiment besoin d’y consacrer quatre heures par jour? Et ce n’est là qu’une moyenne. Certaines personnes y investissent encore beaucoup plus de temps. Songez à ceux qui utilisent les transports en commun et qui passent deux ou trois heures par jour à faire usage de leur téléphone pendant leurs déplacements en train ou en autobus. C’est déjà beaucoup de temps en soi, mais ils le consultent aussi un peu au déjeuner, puis à l’heure du dîner, peut-être un peu à la salle de bain (ne nous leurrons pas, nous le faisons tous), puis une heure de plus avant le coucher. Cela finit par faire beaucoup de temps au total.

Un bref historique du téléphone intelligent

Parfois, on a l’impression d’avoir toujours eu un téléphone intelligent, mais l’iPhone n’existe que depuis 2007, et c’est ce téléphone qui a vraiment révolutionné et popularisé ces petits appareils miraculeux [Source (en anglais seulement): Vox.com]. L’iPhone est à peine à la phase d’adolescence. En fait, le premier téléphone intelligent a été dévoilé en 1992 : le Simon Personal Communicator d’IBM. Cela en fait un membre à part entière de la génération du millénaire. Il était doté d’un écran tactile et hébergeait un carnet d’adresses et un calendrier. On pouvait s’en servir pour envoyer des courriels et des télécopies, et même pour dessiner à l’écran au moyen d’un stylet. Il aurait cependant été difficile de passer quatre heures par jour à utiliser le Simon, même si on l’avait voulu, à cause de la durée de sa pile, plafonnée à une heure [Source (en anglais seulement): Sciencenod].

Serait-il cependant possible que cette durée d’une heure de la pile soit préférable pour nous? Serait-il possible que les téléphones intelligents aient des effets négatifs sur notre bien-être? Il n’est pas simplement question ici de ces piétons qui se heurtent à une porte de voiture parce qu’ils avaient les yeux rivés sur Instagram.

Pourquoi n’arrive-t-on pas à éteindre notre téléphone intelligent?

Les téléphones intelligents créent une dépendance. Cela semble assez évident, même sans tenir compte des études et des preuves tangibles. Faites le test. Pendant que vous n’avez pas les yeux rivés sur votre téléphone, jetez un coup d’œil autour de vous. Vous ne manquerez pas de voir ces nombreuses autres personnes qui scrutent leur téléphone. Il y a néanmoins des principes scientifiques valables derrière ce phénomène [Source (en anglais seulement): Harvard University].

De nombreuses applications de votre téléphone intelligent sont intentionnellement conçues pour créer une dépendance. Elles sont programmées pour déclencher un relâchement de dopamine. La dopamine est un agent chimique lié au plaisir. Produite par notre cerveau, elle est relâchée lorsque nous vivons des expériences agréables, y compris lorsque nous établissons des liens avec les gens. La dopamine nous récompense et nous sommes sans cesse motivés à vivre ce genre d’expérience afin d’obtenir de nouveau cette poussée de dopamine. Cette compulsion est une dépendance.

De nombreuses applications ont directement pour but de déclencher ce relâchement de dopamine en vous récompensant de mentions « J’aime », de favoris et de notifications. Dès qu’elles commencent à s’ennuyer, de nombreuses personnes saisissent leur téléphone, consciemment ou non, dans l’espoir que ces liens sociaux et ces notifications leur procurent leur dose de dopamine. Et lorsqu’elles ne l’obtiennent pas, leur anticipation grandit jusqu’à ce qu’elles finissent par recevoir la récompense ultime.

Une boîte à stress de la taille d’une poche

La dopamine n’est cependant pas le seul phénomène potentiellement dommageable que le téléphone intelligent produit dans notre corps. La libération de l’hormone cortisol, qui occasionne du stress, peut également causer des dommages physiques à notre corps [Source (en anglais seulement): Royal Australian College of General Practitioners]. Le cortisol nous est utile lorsque nous nous sentons menacés, et il entraîne une hausse de notre tension artérielle et de notre fréquence cardiaque. Cependant, cette hormone peut aussi être relâchée lorsque nous nous sentons émotionnellement stressés, et nous savons tous que les téléphones intelligents peuvent causer du stress émotionnel. Songez à toutes les situations d’anxiété que peut créer un téléphone intelligent :

  • Vous vous sentez obligés de demeurer jour et nuit à la disposition de vos amis, de votre famille et de votre travail.
  • Vous consultez sans cesse le cycle des nouvelles instantanées diffusées en continu.
  • Vous vous préoccupez des commentaires désobligeants que les trolls rédigent sur les médias sociaux et y réagissez.
  • En lisant le présent article, vous vous rendez compte avec ironie que la libération de cortisol causée par votre téléphone intelligent est dangereuse, mais que la libération de dopamine causée par ce même téléphone peut vous rendre trop dépendant de celui-ci pour que vous puissiez en réduire votre utilisation.

Comme le dit le Dr Robert Lustig de la University of California, San Francisco : « Toutes les maladies chroniques que nous connaissons sont exacerbées par le stress ». Nous parlons de crise cardiaque, d’accident vasculaire cérébral, de démence, d’hypertension artérielle, d’infertilité, de dépression et plus encore. Le stress peut aggraver tous ces problèmes de santé.

L’utilisation d’un téléphone intelligent peut également provoquer des douleurs et des spasmes [Source (en anglais seulement): Huffpost].

Nous en sommes même au point où, dans certains cas, les téléphones intelligents leurrent le cerveau en lui faisant ressentir des choses qui ne se produisent pas réellement. C’est ce qu’on appelle les vibrations « fantômes », qui nous font croire à une vibration causée par la réception d’une notification par téléphone intelligent alors que nous n’avons absolument rien reçu.

La surutilisation d’un téléphone intelligent a également des effets concrets sur votre corps. Certains mouvements répétés causent des microtraumatismes, comme le « cou du texteur », le « poignet du texteur » et le « coude du cellulaire ». Et vous risquez même deux fois plus de souffrir un jour du cancer du cerveau si vous fixez votre téléphone une demi-heure par jour pendant 10 ans.

Comment réduire votre utilisation de votre téléphone intelligent

Alors, que pouvons-nous faire pour contrer les effets néfastes de la surutilisation des téléphones intelligents? La réponse évidente est de vous déconnecter de votre téléphone, au moins un petit peu. Ne cédez pas à cette tentation constante, cette crainte obsessionnelle de passer à côté de quelque chose. Après tout, si vous manquez le prochain mème de l’heure ou la dernière publication de tante Sally sur son chat, raterez-vous vraiment quelque chose?

Voici quelques moyens de vous débrancher de votre téléphone intelligent et de le rester :

  1. Limitez vos notifications et désactivez-les de vos applications si elles ne sont pas absolument nécessaires.
  2. Planifiez le temps que vous consacrez à votre téléphone intelligent, par exemple en ne le consultant qu’une seule fois par heure, une minute à la fois. Commencez par vous fixer de petits objectifs, si c’est plus facile pour vous.
  3. Utilisez les applications à votre avantage. Certaines applications et certains systèmes d’exploitation du téléphone peuvent vous aider à contrôler et à limiter votre temps.
  4. Masquer les applications distrayantes. Twitter est trop toxique pour vous? Transférez-le de votre page d’accueil à un dossier; il sera donc plus difficile d’y accéder.
  5. Chargez votre téléphone dans une autre pièce lorsque vous allez au lit, pour éviter la tentation de le consulter à l’heure du coucher.
  6. Faites plus d’exercice et évitez d’apporter votre téléphone avec vous. L’activité physique peut vous procurer une dose beaucoup plus saine de dopamine!
  7. Lisez un vrai livre en papier. Il sera peut-être plus facile pour vos yeux de lire un livre en papier que d’en lire un sur votre téléphone, votre tablette ou votre liseuse numérique.

Nous ne sommes pas en train de vous suggérer de mettre votre téléphone intelligent à la poubelle. Comme nous l’avons dit, ces téléphones sont de petits miracles qui rendent de nombreux aspects de la vie moderne plus pratiques et carrément amusants. Cependant, comme pour tout type d’activité susceptible de créer une dépendance, du jeu au magasinage, il est préférable de le faire avec modération ou à petite dose. Le meilleur conseil que nous pouvons vous offrir est de non seulement limiter le temps que vous passez avec votre téléphone intelligent, mais aussi d’utiliser le temps ainsi gagné pour faire des activités saines et vous mettre en forme. Sortez de ce monde virtuel pour plonger dans le monde réel, plus actif.

Articles connexes