Le stress lié à votre prêt hypothécaire vous empêche-t-il de dormir? Suivez les cinq conseils qui suivent pour avoir la tranquillité d’esprit et mieux gérer le stress lié à votre prêt hypothécaire et à vos finances.

Comme la plupart des propriétaires, votre prêt hypothécaire est probablement votre plus grande responsabilité financière. Il est facile de comprendre que le poids de cette responsabilité peut causer un stress important, et que le fait de simplifier cet aspect de votre vie peut représenter un grand soulagement.

Vous ne le réalisez peut-être pas, mais vous n’êtes pas sans ressource. Au contraire, vous pouvez agir sur plusieurs plans! Voici cinq mesures pouvant vous aider à mieux gérer le stress lié à votre prêt hypothécaire.

1. Déterminez la source de votre anxiété à l’égard de vos paiements hypothécaires.

Quel aspect précis de votre prêt hypothécaire augmente-t-il votre anxiété? Essayez de cerner le problème. Voici quelques inquiétudes courantes :

  • Ai-je assez d’argent dans mon compte pour effectuer le paiement?
  • Combien vais-je payer en intérêts?
  • Comment pourrai-je faire mes paiements si les taux d’intérêt montent?
  • Si quelque chose arrive à mon conjoint (ma conjointe), comment pourrai-je faire mes paiements?

Une fois que vous avez déterminé avec précision la cause de votre anxiété, vous pouvez prendre des mesures pour améliorer la situation.

2. Faites correspondre le moment de votre paiement hypothécaire avec le dépôt de votre paie.

Si vous craignez de ne pas pouvoir couvrir votre paiement hypothécaire, assurez-vous que les dates de vos paiements correspondent au moment où vous recevez votre paie. Par exemple, si votre paie est déposée aux deux semaines les jeudis, demandez à votre prêteur de prélever vos paiements hypothécaires aux deux semaines les jeudis. Cela réduira le risque que votre paiement rebondisse, un problème qui peut entraîner des frais pour insuffisance de fonds et nuire à votre dossier de crédit.

3. Payez votre prêt hypothécaire aux deux semaines afin de réduire vos coûts à long terme.

Le montant des intérêts que vous paierez au fil des ans à l’égard de votre prêt hypothécaire vous inquiète? Recevoir de l’intérêt composé (l’intérêt constitué sur l’intérêt) est une bonne chose, mais le payer est beaucoup moins agréable. Lorsque vous payez à une fréquence mensuelle, vous effectuez 12 paiements par année. Si vous passez à une fréquence aux deux semaines, vous effectuerez 26 paiements, soit l’équivalent de 13 paiements mensuels. Le paiement supplémentaire est affecté au capital de votre prêt hypothécaire. Selon le montant de votre prêt hypothécaire, cette façon de faire peut vous faire gagner une année, même plus.

Un moyen simple de réduire vos coûts de prêt hypothécaire à long terme lorsque vous ne pouvez pas effectuer de versements hypothécaires forfaitaires est de demander des paiements accélérés, qui consistent à rehausser légèrement vos paiements hebdomadaires ou aux deux semaines. À la longue, cette légère augmentation peut faire une bonne différence.

4. Renouvelez votre prêt hypothécaire de manière anticipée pour obtenir un taux inférieur.

La fluctuation des taux d’intérêt fait partie de la vie. Il y a de fortes chances que vous constatiez des hausses et des diminutions de taux pendant la période où vous aurez un prêt hypothécaire. En fait, le Canada se trouve en ce moment (article en anglais seulement) dans un contexte de taux d’intérêt.

Si la perspective de voir fluctuer les taux d’intérêt vous inquiète, envisagez la possibilité d’effectuer un renouvellement anticipé pour bénéficier du taux actuellement en vigueur et diminuer le stress lié à votre prêt hypothécaire. Un renouvellement anticipé signifie que vous prenez des dispositions pour renouveler votre prêt hypothécaire actuel avec une nouvelle durée et un nouveau taux avant qu’il expire.

Vous pourriez effectuer un renouvellement anticipé pour établir un prêt hypothécaire avec la durée que vous avez actuellement, par exemple trois ans. Ou vous pourriez décider de souscrire un prêt hypothécaire à plus long terme, par exemple cinq ans, afin d’avoir la tranquillité d’esprit plus longtemps. Évaluez bien cette option, toutefois : selon les modalités de votre prêt hypothécaire et le temps qu’il reste avant l’échéance de votre prêt actuel, vous pourriez devoir payer des pénalités de remboursement anticipé.

Une autre option serait de demander à votre prêteur de vous offrir un taux pondéré, soit une combinaison de votre taux hypothécaire actuel avec le taux actuellement en vigueur. Un prêt hypothécaire à taux pondéré peut permettre de réduire votre taux hypothécaire actuel et d’allonger sa durée pour profiter de ce taux plus longtemps sans payer de pénalités de remboursement anticipé.

5. Souscrivez une assurance pour vous aider à couvrir vos paiements.

Dans certains ménages, le couple a un prêt hypothécaire que chacun des conjoints ne serait pas en mesure de payer seul. D’autres familles dépendent du revenu d’un des deux conjoints pour couvrir toutes leurs obligations financières. Dans de tels cas, la perspective qu’un conjoint ne puisse pas faire les paiements peut causer un stress financier important.

L’une des façons de relâcher la tension est de se protéger au moyen d’une assurance. Certains types d’assurance peuvent couvrir les paiements ou le solde hypothécaires si l’un des conjoints ne peut plus travailler en raison d’une maladie grave admissible.

Profitez de votre maison, de votre famille et de votre vie. Ne laissez pas le stress miner votre bonheur. Prenez le temps de reconnaître vos plus grandes inquiétudes en matière de prêt hypothécaire afin de pouvoir appliquer nos conseils et retrouver le plaisir dans votre maison.