Concentrez-vous sur l’essentiel pour adopter une stratégie de placement qui vous convient.

Placez votre argent. Trois petits mots tout simples. Le principe l’est-il aussi?

Allant des actions aux fonds négociés en bourse, en passant par les obligations et les fonds à capital fixe, l’éventail des options de placement est si vaste qu’il peut être ardu de décider où placer votre argent. Comme si ce n’était pas suffisant, il y a toujours une nouveauté en vogue sur le marché. Le buzz de l’heure est aux cryptomonnaies et aux technologies émergentes, comme l’intelligence artificielle et les véhicules autonomes. Vous pourriez être tenté d’investir tôt et de miser sur le potentiel de croissance, mais est-ce sage?

En plus, tout le monde semble avoir des conseils à vous offrir. Malheureusement, les platitudes comme « achetez à bas prix et vendez à prix fort » ne sont guère utiles. Et ces tuyaux du frère de votre ami ou du partenaire de golf de votre oncle font rarement mouche. Donc, comment voir clair dans tout ce brouhaha et trouver la bonne solution pour vous?

Réfléchissez plutôt à ces trois mots : retour aux bases. La meilleure stratégie de placement est celle fondée sur le long terme, à l’épreuve du temps, qui n’a plus à faire ses preuves.

Établissez vos objectifs

D’abord et avant tout, demandez-vous pourquoi vous épargnez. Retraite? Études des enfants? Vacances de rêve? Peu importe. L’idée est de déterminer le montant à amasser et le temps dont vous disposez.

Soupesez les risques et le rendement potential

Des risques élevés peuvent engranger un bénéfice supérieur. Par contre, le degré de risque que présente votre portefeuille de placements devrait correspondre à votre horizon de placement. Par exemple, si vous avez 30 ans pour faire croître votre épargne-retraite, vous pouvez tolérer un plus grand risque, car vous avez davantage de temps devant vous pour vous remettre d’éventuels replis du marché. Tenez aussicompte de votre propre niveau de tolérance au risque : saurez-vous essuyer une perte si le marché bat de l’aile? Tâchez de placer vos économies sagement, selon votre tolérance au risque et votre horizon de placement.

Investissez tôt et régulièrement

Plus vous vous y prenez tôt, plus vos placements ont une chance de fructifier. Même une somme modeste suffit. Si vous commencez dans la quarantaine, vous devrez placer davantage pour atteindre le même résultat que si vous aviez débuté dans la vingtaine1. Laissez la magie des rendements composés opérer le plus longtemps possible.

Payez-vous en premier

Avec les prélèvements préautorisés, vous épargnez sans même y penser. Faites-les concorder avec votre jour de paie ou demandez à votre employeur de les effectuer directement sur votre salaire, si c’est possible. Ainsi, l’argent s’ajoute à vos placements avant même que vous ayez une chance de le dépenser. Vous serez surpris de la rapidité avec laquelle l’épargne s’accumulera, sans même que vous ne vous en rendiez compte. Songez à garder un fonds d’urgence dans un compte distinct facilement accessible, comme un compte d’épargne à taux d’intérêt élevé. En cas de besoin, vous aurez des sous sous la main sans devoir piger dans vos placements.

Pensez « diversification »

Ne mettez pas tous vos oeufs dans le même panier. Vous voulez investir dans différentes catégories d’actif (actions, obligations, etc.), différents secteurs et diverses régions du monde. Si vous vous bornez à un seul titre et qu’il dégringole, vous venez de perdre de jolies plumes. Même chose si vous placez tous vos pions dans un secteur. Par exemple, si vous misez tous vos jetons sur l’énergie et que le prix du pétrole pique du nez, la valeur de votre investissement chutera aussi. Le fait de diversifier vos placements répartit les risques sur l’ensemble de votre portefeuille et réduit votre risque global.

Dressez un plan et respectez-le

Nouvelles occasions de placement attrayantes ou pas, il est important d’avoir une vision et de ne pas la perdre de vue. Les marchés peuvent fluctuer, mais une stratégie de placement bien ficelée vous permettra de traverser ces remous. Si vous souhaitez tout de même investir dans les dernières tendances fortes, rien ne vous empêche d’opter pour un portefeuille à la fois prudent et audacieux. Vous pouvez placer l'essentiel de votre argent en accord avec vos objectifs et votre tolérance au risque globale, et garder une petite portion pour oser des placements plus risqués, plus spéculatifs. La meilleure façon de procéder? Parlez-en avec votre conseiller. Il vous aidera à y voir clair et à isoler la meilleure stratégie de placement pour atteindre vos objectifs.

1 www.theglobeandmail.com/globe-investor/personal-finance/taxes/stark-comparisons-show-the-importance-of-starting-early-in-building-wealth/article16459735 (en anglais seulement)

Articles connexes