Suivez-nous sur Linkedin Manulife Group Benefits and Retirement Solutions - Follow us on LinkedIn

L’Indice Manuvie 2016 sur le bien-être financier confirme que la santé financière et la santé physique sont fortement liées. Les Canadiens qui sont en bonne santé financière sont également plus susceptibles de qualifier leur santé de « bonne » ou d’« excellente »1

En effet, la santé et la prospérité vont de pair. Ainsi, les employeurs canadiens qui souhaitent améliorer la santé physique ou financière de leurs employés ont tout intérêt à adopter une approche globale incluant ces deux éléments.

Maladies chroniques en hausse

Ces problèmes deviennent de plus en plus inquiétants pour les employeurs canadiens. Pourquoi? Comme l’indique le Sondage Sanofi Canada sur les soins de santé de 2016, la prévalence des maladies chroniques, comme l’hypertension, un taux de cholestérol élevé ou encore les troubles de santé mentale ne cesse d’augmenter et a même dépassé les estimations des promoteurs de régime2

Actuellement, plus de la moitié des participants au Canada (59 %) souffrent d’une maladie chronique ou d’une autre affection. Pour les personnes âgées de 55 à 64 ans, ce taux passe à 79 %. Sans surprise, plus du tiers des répondants admettent que leur état a une incidence sur leur assiduité et leur performance au travail2.

Le rôle des saines habitudes de vie

Face à ces constatations, les employeurs s’intéressent à différentes stratégies pour améliorer le bien-être. Un nombre croissant d’éléments nous indique que le mode de vie est un critère déterminant pour la santé. En fait, une étude démontre clairement que la pratique régulière d’activités physiques peut jouer un rôle dans la prévention des maladies chroniques et des décès prématurés3.

Comme nous l’avons mentionné précédemment, l’Indice 2016 révèle aussi que les Canadiens qui sont en bonne santé financière sont plus susceptibles de pratiquer des activités qui peuvent les aider à éviter ou à gérer les maladies chroniques. Ces pratiques comprennent faire de l’exercice régulièrement, passer des examens de contrôle et s’informer activement sur les habitudes de vie plus saines et les risques1

Les maladies chroniques font grimper les coûts des médicaments

L’augmentation du nombre de cas de maladies chroniques est liée à la hausse des coûts des médicaments de spécialité qui servent à traiter ces maladies. En effet, les traitements pour les maladies chroniques complexes sont passés de 13 % du total des dépenses en médicaments en 2016 à 30 % en 2017. Ce nombre devrait continuer d’augmenter4. En fait, une étude suggère que la proportion des dépenses des médicaments de spécialité dans les régimes d’assurance médicaments privés fera un bond énorme allant jusqu’à 42 % d’ici 20205.

De plus, ces deux facteurs – la forte augmentation des maladies chroniques et le coût des médicaments – pourraient être associés à une augmentation des coûts des régimes d’assurance médicaments. Ultimement, cette situation touchera les promoteurs de régime et leurs participants4

Les régimes d’assurance médicaments : priorité des participants

Outre ces défis, les participants sondés semblent unanimes sur l’importance qu’ils portent à leur régime d’assurance médicaments. Dans l’étude de Sanofi mentionnée précédemment, les médicaments sur ordonnance sont l’élément de leur régime auquel les participants accordent le plus de valeur (94 %)2

Compte tenu de la grande importance portés par les participants aux régimes d’assurance médicaments – en particulier à une époque où les maladies chroniques sont en croissance – les promoteurs ont certainement besoin de stratégies pour maintenir ces régimes sains et solides. 

Une stratégie serait d’aider à réduire l’incidence des maladies chroniques, tout en adoptant des pratiques de gestion plus viables permettant de réduire l’ensemble des dépenses en médicaments. Cela signifie trouver un juste équilibre entre l’accès aux traitements médicamenteux dont les employés ont besoin pour eux-mêmes et les membres de leur famille tout en faisant la promotion d’un mode de vie plus sain, de thérapies non conventionnelles et d’une approche plus globale en matière de santé, de prospérité et de bonheur.

1Étude de Manuvie sur le bien-être financier – Indice 2016 

2Sondage Sanofi Canada sur les soins de santé, 2016 

3Agence de la santé publique du Canada : Une vie saine peut prévenir la maladie, 2011

4Rapport sur les tendances en matière de médicaments, Express Scripts Canada, 2016

5Rapport sur les tendances en matière de médicaments, Express Scripts Canada, 2015

Téléchargez une version PDF de l’article ici :

Avez-vous des questions?

Communiquez avec nous